1888907_725423090884510_7771043090764539443_o

Ancienne Belgique

Le vendredi 10 octobre 2014

Dans la galaxie belge des groupes pop/rock qui comptent, aux côtés de dEUS, Girls In Hawaii et Balthazar, il faut désormais ajouter le nom de BRNS (prononcez « Brains »). En trois années d’existence, le groupe bruxellois est non seulement parti à la conquête des scènes importantes de notre plat pays, et ce des deux côtés de la frontière linguistique, mais aussi de quelques autres pays européens comme la France, l’Allemagne, la Suisse, l’Angleterre, les Pays-Bas ou la Russie. A ce jour, ils se sont déjà produits aux Nuits Botanique, à l’Olympia, au Pukkelpop, aux Vieilles Charrues, à Rock en Seine, au Paléo Festival ou à Dour. Oui, rien que ça ! Et tout ça sans le moindre album sous le coude en guise de carte de visite (mis à part sept premiers titres compilés sur « Wounded »).

La journée d’hier, le 10 octobre 2014, est d’ores et déjà une date importante pour l’excitant combo bruxellois car elle voit enfin la parution dans les bacs et sur les plateformes numériques de « Patine », leur premier véritable album. Et quoi de mieux finalement qu’un AB Box sold out pour présenter son premier opus ! Un concert au cours duquel BRNS, avec peut-être un brin de nervosité, a déployé ses anciennes et nouvelles compositions. En une heure et quart environ, l’une des meilleures formations belges du moment (avec Madensuyu) a inondé son public de longues mélodies cosmiques, bouillonnantes et endiablées façon Animal Collective ou Vampire Weekend. Impressionnants, détonants et enivrants sur scène, ils le sont cependant à mon sens pour un public averti et connaisseur tant ils cultivent une musique exigeante et des morceaux complexes marqués parfois par de brusques et déroutants changements de caps.

En fin de concert, dans les deux langues, en français et en néerlandais – plutôt fleuri et souriant, le néerlandais – BRNS a invité son public à poursuivre la soirée en leur compagnie au DNA, célèbre bistrot situé à un jet de pierre de l’Ancienne Belgique et haut lieu de la culture indie bruxelloise. Une manière atypique et décontractée – à l’image du groupe – de prolonger et de partager ce jour important avec leurs amis et fans.  

En première partie, le très eighties Soldier's Heart.

Crédit photo : Olivier Bourgi.

BRNS sur YouTube.

Avec Arnaud