AviBuffalo_7107_WendyLynchRedfern-696x375-1

Botanique

Rotonde

Le mercredi 15 octobre 2014

Je suis allé promener une oreille curieuse à la Rotonde hier soir. Sur scène, Avi Buffalo, un jeune quatuor originaire de Long Beach, en Californie. Sous le coude, deux albums déjà, « Avi Buffalo » paru en 2010 et « At Best Cuckold » publié en septembre dernier. A leur actif également, une flopée de critiques élogieuses qui hissent leur musique aux firmaments de la pop feutrée américaine, à mi-chemin entre le folk de Neil Young et la légèreté des Beach Boys. Grande attente, forte curiosité donc… pour au final n’écouter que quatre ou cinq titres avant de quitter discrètement la salle. Un des plus éblouissants chapitres sonores de la rentrée, selon Les Inrocks. Dans son salon alors, mais moins sur scène, hélas.

Une bière à la main, je suis ensuite allé tendre l’oreille, l’autre cette fois, du côté de l’Orangerie. Là, Erlend Øye & The Rainbows, moitié bien connue des Kings Of Convenience et ancien leader du groupe The Whitest Boy Alive, étaient justement en train de magnifier le désormais culte Poor Leno de Röyksopp. Un régal.

Oui oui, je sais, je jargonne énormément. En résumé, hier soir, j’ai poussé la porte de la Rotonde alors qu’il était bien plus passionnant de se balader du côté de l’Orangerie. Mauvaise pioche. Game over.

Voilà, moi je l’ai vécu comme ça.