cantat

Ancienne Belgique

Le mardi 7 et le mercredi 8 octobre 2014

Que dire de plus ou de nouveau par rapport à mai dernier ?

Une ou deux petites variations dans la setlist (exit « Des visages des figures » au profit de « Ernestine »), un morceau en plus (« Un jour en France »), une voix quelque peu enrouée pour Bertrand Cantat (mardi soir), l’absence de la violoniste belge Catherine Graindorge, peut-être un peu moins de ferveur qu’au printemps dernier, mais toujours et à nouveau un concert aussi puissant qu’impressionnant (surtout mercredi).

Retenue, douceur et émotions avec des titres comme « Ma Muse », « Horizon », « Droit dans le soleil » ou « Ange de Désolation ».

Force et fureur incandescente avec le triptyque « Sa Majesté », « Fin de Siècle » et « Tostaky ».

Pour le reste, si le coeur vous en dit, (re)lisez les commentaires écrits ici même en mai dernier suite à leur premier passage sur les planches de l’Ancienne Belgique.

Oui, je sais, lazy, la, la, la, lazy…

A lire aussi, le compte rendu de Didier Stiers sur frontstage.

Le mardi avec Hélène et Vincent

Le mercredi avec Cathy, Arnaud, Fabian, Jérémy, Luis, ...

Setlist : Ma muse / Horizon / Ernestine / A ton étoile / Le creux de ta main / Lazy / Le fleuve / Lolita nie en bloc / Ange de désolation / Null and void (Rappel) Droit dans le soleil / Glimmer in your eyes / Sa majesté / Un jour en France / Fin de siècle / Tostaky (Rappel) Le vent nous portera / Comme elle vient.