10711113_340562502772075_6727205587959011465_n

Ancienne Belgique

Le dimanche 21 septembre 2014

Pour fêter son trente-cinquième anniversaire, l’Ancienne Belgique a mis sur pied une sorte de mini-festival psychédélique avec pas moins de six groupes différents. De 16h00 à 22h30, Crows, Bo Ningen, White Hills, Madensuyu, Moon Duo et la géniale formation suédoise Goat se sont succédés sur la grande scène de l’AB. Sur un coup de tête, à la dernière minute, j’ai décidé d’aller y promener mes oreilles. 

Journée sans voiture et petite balade en famille obligent, je ne suis arrivé sur place que vers 19h00, heure fatidique où Bruxelles perdait à nouveau sa belle convivialité pour une année complète. A cette heure-là, je me réjouissais vivement d’assister enfin à une prestation live de duo gantois Madensuyu. Assis côte à côte à l’avant de la scène, Stijn De Gezelle (guitare, claviers, voix) et Pieterjan Vervondel (batterie et chants) ne font clairement pas dans la dentelle. Leur prestation est on ne peut plus nerveuse, secouée, tendue. Leur musique est hypnotique, tribale, incantatoire. On a l’impression d’écouter en avant-première la bande son de rien de moins que la fin du monde, mais attention hein, une belle fin du monde, une de celle où on va méchamment déguster. Ou alors on se dit qu’on a le privilège de découvrir le son entêtant que ferait un train lancé à toute vitesse au cœur d’une immense machine à laver située chez ArcelorMittal. Vraiment très impressionnant ! Même si, sur la longueur, et dans le même genre, j’ai peu à peu décroché et accordé ma préférence à des groupes comme Battles ou Two Gallants.  

Place ensuite au groupe de rock indépendant américain Moon Duo. Comme son nom… ne l’indique pas, ils sont trois sur scène. Wooden Shjips et son look de troisième ZZ Top au chant et à la guitare, Ripley Johnson à la batterie et Sanae Yamada aux synthétiseurs. Trois silhouettes tant ils jouent d’un bout à l’autre du set dans la pénombre, éclairés seulement de projections abstraites sur écran géant. Largement influencé par le rock psychédélique, Moon Duo livre de longs morceaux alliant rythmes répétitifs, hypnotiques même, et guitares zeppeliniennes. Et cette fois-ci, le train lancé à toute vitesse, on ne se contente pas de le regarder passer, mais on monte dedans pour faire le voyage avec eux jusqu’aux confins de la Californie. Un régal, une chouette découverte. Bref, j’ai adoré. Chose rare après un concert, j’ai même quitté la salle avec un de leurs albums en poche !

Dernier groupe, et non des moindres, les mystérieux suédois du collectif Goat. Là, je dépose humblement mon clavier et je vous invite vivement à lire le compte-rendu que Didier Zacharie a publié sur frontstage, le blog pop rock du Soir. Ca commence comme ça : « Voilà, dimanche à l’AB, c’était une soirée culte. On pourrait même dire légendaire, tiens. Historique? Qu’est-ce que vous voulez qu’j'vous dise? Fallait en être! » La suite sur frontstage. A lire absolument ! Ensuite, il vous viendra peut-être l’envie de visionner ce concert dans son intégralité sur la page Facebook de l’Ancienne Belgique ou sur celle de Minuit dix.

Voilà, moi je l’ai vécu comme ça.

Luc Tambeur