palais 12

Le mercredi 12 mars 2014

Après un premier passage au Cirque Royal en avril 2013, après avoir rempli Forest National à deux reprises en octobre de la même année, le Black City Tour a fait une nouvelle escale à Bruxelles, au Palais 12. Devant 15.000 spectateurs, Nicola Sirkis et ses collègues ont donc aussi étrenné la nouvelle grande salle du Heysel.

Inutile d’écrire à nouveau un compte rendu de la soirée car le show livré par Indochine était (presque) en tous points identique à celui présenté à Forest National. Pour les besoins d’une captation DVD, et pour le plus grand bonheur des fans inconditionnels du groupe français, seuls quelques titres supplémentaires ont été ajoutés à la setlist initiale, ce qui a permis au public belge d’assister à une prestation marathon de près de trois heures. Cependant, pour vous faire une petite idée du spectacle auquel le public a assisté au Palais 12, non sans malice, je vous invite dès lors à (re)lire le compte rendu publié ici même à l’automne dernier… ou à visionner le DVD à paraître prochainement.

L’occasion est trop belle par contre pour se forger une opinion sur les qualités de cette nouvelle grande salle bruxelloise. Et là, malheureusement, il est franchement difficile d’émettre un avis positif et enthousiaste. Dans sa disposition même, la salle condamne les artistes et leur public à vivre un échange froid, distant et impersonnel. Plus large que longue, la salle est constituée d’un énorme parterre, derrière laquelle se dresse des gradins en pente douce surmontés ensuite d’autres gradins appelés joliment balcons. Il n’y a donc pas de places assises sur les côtés latéraux. Cette communion que vivent les spectateurs entre eux dans des salles fermées sur elles-mêmes, en forme de stade ou d’arène, comme à Forest National, à la Lotto Arena ou au Sportpaleis d’Anvers, est donc impossible au Palais 12. Lors d’un concert, comme celui d’Indochine cette semaine, non seulement le show semble nettement moins spectaculaire, mais le sentiment commun de vivre et de partager ensemble un moment fort disparaît également. Je suis persuadé qu’assis dans les gradins, on doit avoir l’impression d’être quelque peu en dehors du spectacle. Et que dire alors du public présent tout en haut et tout à l’arrière de la salle qui, à moins d’avoir eu la bonne idée de prendre des jumelles, doit attendre avec impatience la sortie du DVD pour enfin assister au concert.

A propos du Palais 12, on peut lire sur la page web de Philippe Close, échevin à la ville de Bruxelles et député régional, que « doté d’une acoustique hors du commun,  le projet a été développé afin que les artistes, les techniciens et surtout les spectateurs de concerts vivent une expérience inoubliable. » Un peu plus loin : « Les performances artistiques pourront être appréciées par les spectateurs grâce à des angles de vue particulièrement étudiés afin d’offrir une qualité visuelle optimale. En effet, malgré la taille imposante de l’enceinte, la salle laisse un sentiment de proximité appréciable avec l’artiste. » Celles et ceux qui ont déjà assisté à un concert à cet endroit, ceux de Mylène Farmer, d’Indochine ou de Christophe Maé, en plus d’en rire ou d’en pleurer, doivent certainement se demander, à la lecture de ces quelques lignes, de quelle salle donc Philippe Close est-il en train de nous parler.

Espérons à présent que les artistes et groupes que nous aimons continueront à privilégier Forest National pour sa configuration circulaire unique… ou alors que le Palais 12 modifie la sienne. Moi, personnellement, mis à part pour Batibouw ou le salon de l’auto, on l’aura compris, je n’aime pas le Palais 12.

 

Dites, pour revenir à Indochine, qui comme à son habitude, a fait le maximum, et bien plus encore, pour rendre cette soirée inoubliable, je vous livre en guise de conclusion l’incroyable setlist de cette soirée :

Pré-Intro Trashmen / Intro Black City Ouverture / Black City Parade / Traffic Girl / Belfast / Kissin My Song / Atomik Sky / Memoria / Little Dolls / Miss Paramount / Wuppertal

Mao Boy (Piano Voix) / Un Jour Dans Notre Vie (Piano Voix)

J’ai demandé à la lune/ Tes Yeux Noirs / College Boy / Alice & June

Black City Club avec Canary Bay / Des Fleurs Pour Salinger / Paradize / Satellite / Play Boy / 3ème Sexe

Marilyn/ 3 Nuits Par Semaine

A L'Assaut (Acoustique)

L'Aventurier / Le Fond De L'Air Est Rouge / Pink Water

La Nuit Des Fées / Salome / Kill Nico

 

Avec Manon, Elise, Roxane, Cathy, Fred, Philippe (bientôt les Cure), Alain (croisé au bar), Arnaud (bon anniversaire)

IMG_2608